• katerina

C comme "coup de vieux"

Mis à jour : il y a 10 heures

Coup de vieux : facile à identifier chez les autres, difficile à détecter chez soi. Une expression qui traduit bien l’ambiguïté du vieillissement : un processus lent, dont on prend conscience d’un coup, au détour d’un challenge FaceApp, d’un reflet dans le miroir ou d’un "Madame" inattendu. Un coup à prendre ?

Visage d'une femme stupéfaite
Qui a peur du grand méchant coup de vieux ?

Vous connaissez l’histoire. Il y a ce jour où vous découvrez votre premier cheveu blanc. Celui où la Sncf vous refuse le droit à la carte jeune parce que vous ne l’êtes justement plus, jeune (grand traumatisme). Il y a cet anniversaire que vous redoutiez : le passage à une nouvelle dizaine qui ne présage rien de bon (bonjour trentaine, quarantaine, cinquantaine and so on !). Il y a ce jour où on vous fait remarquer que passé "un certain âge", ce fameux certain âge qu’on a décidément du mal à situer, ce n’est plus pertinent de porter ces baskets.


Ou bien qu’"à votre âge", vous feriez mieux d’arrêter de mettre ce manteau en fausse fourrure multicolore et que les jupes au-dessus du genou, ce n’est plus pour vous, plus "de votre âge" cf. les articles de la presse féminine mais pas que, qui s’interrogent sur le port de la jupe courte voire de la sacro-sainte mini-jupe après un âge limite qui démarre à 35 ans pour aller dans les scénarios les plus optimistes jusqu’à la cinquantaine.


Ce jour où on vous sort un vouvoiement inattendu, ou on vous dit "madame" ou encore ce jour ô combien craint où on vous cède la place dans les transports – même si au fond, ça vous fait quand même plaisir de profiter des avantages certes relatifs mais néanmoins appréciables de ce nouveau statut de vieille ou vieux (à vous la carte Senior!). Je ne vais pas tous les faire : pour un florilège de coups de vieux, rendez-vous sur Libération, Madmoizelle ou le Huffington Post.


Chacun son coup de vieux


Le coup de vieux serait donc universel et arriverait sans prévenir, du jour au lendemain. Il peut être gros ou petit. Unique ou pluriel. On peut ainsi avoir un gros coup de vieux ou plusieurs petits coups de vieux au fur et à mesure de son avancée en âge. Bref, à chacun.e son coup de vieux ou coup de vieille. Il peut même y avoir un petit plaisir masochiste consistant à guetter les signes de sa propre vieillesse. Alors, il va arriver ce premier cheveu blanc ? Ce coup de vieux dont on nous fait grand cas ? Toujours pas ? Patientez un peu, votre heure viendra.


Même pas peur, diront certain.e.s. En réalité, cette expression canonique pour signifier la brutalité du vieillissement exprime sans détour la violence de cette prise de conscience. Comme si une force venue de l’extérieur s’exerçait sur nous et nous attaquait, nuisant à notre intégrité. Bam !! Dans ta face les années écoulées et le temps passé.

Le vieillissement est "un processus lent et progressif", "une suite programmée et continue, qui débute dès la fécondation"

Ce que révèle surtout cette expression et les témoignages qui y sont associés, c’est le fait que la conscience de son propre vieillissement intervient dans un rapport médiatisé à soi. Autrement dit, au quotidien, notre vieillissement nous échappe. C’est par le truchement des autres ou d’un miroir (cet "autre" que nous renvoie le reflet de notre image et sur lequel nous posons notre regard, comme si nous étions soudain étrangers à nous-mêmes), c’est grâce à ce truchement que nous réalisons que nous avons vieilli.


C’est d’ailleurs ce que masque cette expression : car la vieillesse n’arrive pas du jour en lendemain, sans prévenir. Au contraire ! Le vieillissement est "un processus lent et progressif", "une suite programmée et continue, qui débute dès la fécondation" et se termine vous-savez-quand. C’est la magie ou la supercherie du vieillissement : on ne se voit pas vieillir !


C’est sans doute pour cette raison que ma grand-mère me pose régulièrement cette question, si naïve et si dure à la fois : "quel âge j’ai ?". Comme si elle avait besoin de nous, ses proches, pour lui rappeler cette vieillesse qu’elle n’a pas vu venir, qu’elle n’a pas choisi et dont elle se sent dans une certaine mesure victime. Et à chaque fois, le choc : "c’est pas vrai… ! J’ai 94 ans ?!". Il m’est arrivé de tenter une réponse alternative, en lui disant qu’elle avait l’âge qu’elle voulait avoir. Mais ça n’a pas vraiment marché. Les miroirs ne mentent pas, même dans les contes de fée cc @BlancheNeige.


De Snake à FaceApp


Cette invisibilité de notre vieillissement explique peut-être pourquoi certains médias proposent des contenus pour nous aider à valider le fait que nous avons vieilli, au cas où ne nous l’aurions pas compris. Comme ici, avec les 57 expressions de jeunes qui font prendre un gros coup de vieux ou encore les 10 preuves que vous avez pris un coup de vieux. Le rouleau compresseur du jeunisme sera toujours là pour nous faire vieillir plus vite que nous le souhaitons ou sentons. A ce stade, l’expérience peut même devenir plaisante. Tu te souviens du Nokia 3310 ? Et Snake ? [C’est le moment où je passe pour une vieille aux yeux des plus jeunes lecteurs et pour une jeune aux yeux des lecteurs plus âgés]. Joie des générations !


Si vous aussi avez envie de vous offrir un petit kiff nostalgique, il existe un site dédié, truffé de références des années 80 et 90 : https://www.coup-de-vieux.fr/. Je n’ai pas connaissance de sites similaires pour d’autres générations mais si vous en connaissez, n’hésitez pas à les partager en commentaire ! La bonne nouvelle : si vous ne trouvez pas le coup de vieux que vous cherchez (Pocahontas ? Sabrina l’apprentie sorcière ? La fête à la maison ?), vous pouvez toujours en soumettre un dans la rubrique "proposer un coup de vieux". Sympathique, non ?

Personnellement, j’ai pris un coup de vieux à l’approche de mes trente ans. Et je dois reconnaître que l’expérience FaceApp a été un sacré accélérateur de cette première prise de conscience. Et vous, comment s’est passé votre premier coup de vieux ? Coups de jeunes bienvenus aussi, ça marche dans les deux sens :)

Posts récents

Voir tout