• katerina

C’est pas demain la vieille, quand les vieilles se rebellent

C’est l’histoire de femmes de 55 ans ou plus qui n’ont pas dit leur dernier mot. Et surtout, qui clament haut et fort leur intention de vivre, danser, aimer… quel que soit leur âge ! Plongée dans ce projet qui esquisse le portrait réjouissant d’une vieillesse à la fois frondeuse et joyeuse.


Sylviane. Crédits photo : Sandrine Alouf

C’est pas demain la vieille : le ton est donné. Les 26 femmes qui posent face à l’objectif de Sandrine Alouf, fondatrice de la galerie L’Oeil bleu à Paris, le clament haut et fort à travers leurs portraits : ce n’est pas demain la v(i)eille qu’elles arrêteront de vivre ! Leur point commun, en dehors de cet esprit frondeur et d’autodérision qui les unit ? Avoir plus de 55 ans. Car c’est tout l’enjeu de ce projet : changer les regards sur la vieillesse et honorer la vitalité des femmes.


Badasses à tout âge


Parmi ces femmes, il y a Victoria, 64 ans, en pyjama dans sa cuisine, regardant d’un air amusé une tasse qu’elle tient entre ses mains. Oui, la même Victoria que vous avez rencontrée ici ! Il y a aussi Virginie, 60 ans, avec ses gants bleus et son regard espiègle. Cette même Virginie à l’origine du blog "Jeune Vieillis Pas". Anne, 60 ans elle aussi, étonnamment élégante avec des feuilles de choux en guise de soutien-gorge. Ou encore Sylviane, 62 ans, auteure du livre "Moi, vieille et jolie" aux éditions du Cherche-Midi.


Le projet mêle dans la joie et la bonne humeur des personnalités publiques et des anonymes. Finalement peu importe, car ce qui compte ici, c’est de réunir ces femmes autour d’un slogan qui sonne comme un cri de ralliement. Et de donner à voir de nouveaux référents, en l’occurrence des référentes, rôles modèles inspirants pour mieux se projeter dans cette étape de la vie.


Photographie et parodie


Chaque cliché de la série est présenté comme une parodie : des photographies de mode sont détournées, pour mieux souligner le manque de visibilité des femmes dans les médias, au cinéma et plus largement sur les écrans après 50 ans. En ce sens, le projet fait écho au combat mené par le Tunnel de la comédienne des 50, qui milite pour rendre visibles les femmes de plus de 50 ans dans les fictions.


Au-delà des photographies, "C’est pas demain la vieille" est un projet plus large. A la clé : des ateliers, un documentaire, des témoignages, des événements… Le tout, vous l’aurez compris, avec une belle part d’humour !

  • Pour suivre les actualités du projet, rendez-vous sur Instagram : @Cestpasdemainlavieille ou @Loeilbleu_paris.

  • Pour en savoir plus sur la démarche de Sandrine Alouf, son interview est disponible sur Airzen.

L’exposition "C’est pas demain la vieille" est visible jusqu’au 25 septembre 2022 à la galerie L’Oeil bleu, 32 rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris, tous les après-midi et sur rendez-vous. Attention, une fois que vous mettrez les pieds dans ce lieu de résistances artistiques, il y a des chances pour que vous ayez envie d’y retourner ! Qui sait, on s’y croisera peut-être :)


Mesdames, messieurs : avis à vos commentaires et témoignages, quel que soit votre âge !

291 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout